5 questions que vous vous posez sur la transmission de votre entreprise

Transmission entreprise

Écrit par Coralie JALLADEAU

23 Août, 2022

De nombreux entrepreneurs passent un jour par la case “transmission” de leur société. Et pour certains, c’est le travail de toute une vie qui se retrouve dans les mains de quelqu’un d’autre. Il vaut donc mieux se préparer pour vivre ce grand changement le plus sereinement possible. Voici 5 questions que vous vous posez peut-être sur le fait de transmettre votre entreprise.

Dois-je vendre ou donner mon entreprise ?

S’il s’agit d’une affaire familiale, vous êtes en droit de vous poser cette question. Quoi de plus naturel que de transmettre à son enfant le fruit de son labeur ? Si vous choisissez cette option, sachez qu’à moins de conserver une partie de l’entreprise, vous n’en tirerez aucun profit. Alors que la vente de votre affaire vous permettra par exemple, de compléter votre retraite. Pour couper la poire en deux, vous pouvez donner la nue-propriété des parts sociales à votre enfant et en garder l’usufruit. À savoir : dans le cas d’une fratrie, vous devrez transmettre des biens de même valeur aux autres enfants. Et si votre entreprise est votre principal bien patrimonial, l’enfant donataire devra indemniser ses frères et soeurs.

Pourquoi faut-il anticiper la transmission de mon entreprise ?

Il arrive que la transmission d’une entreprise, qu’elle soit familiale ou non, nécessite plusieurs années pour être menée correctement. En effet, pour préparer la succession, il vous faudra d’abord trouver le repreneur qui vous convient. Puis, vous aurez besoin d’un temps pour l’introduire à l’ADN et à la gestion de votre affaire, vous occuper du montage juridique et du cadre fiscal. Toutes ces étapes sont indispensables à une succession réussie.

Comment connaître la valeur de mon entreprise ?

Dans le cas d’une vente, vous aurez le choix entre deux options :

  • Vendre votre fonds de commerce. Dans ce premier cas, la valeur de votre fonds de commerce dépendra du résultat dégagé. On appliquera à ce dernier un coefficient multiplicateur défini par la conjoncture et votre secteur d’activité. C’est la méthode de la rentabilité.
  • Céder les titres de votre entreprise. Ici, on utilise la méthode patrimoniale qui consiste à estimer la valeur des actifs et des passifs, puis de retrancher la valeur des seconds de celle des premiers. La méthode de la rentabilité, utilisée pour la vente du fonds de commerce, peut là aussi, fonctionner. Aucune méthode n’est meilleure qu’une autre et rien ne vous empêche de les combiner.

Combien va me coûter la vente de mon entreprise ?

La vente de votre entreprise entraînera une taxation des plus-values à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Sachez toutefois que vous pouvez bénéficier d’une exonération totale ou partielle. Celle-ci sera calculée en fonction de vos recettes, de la valeur des biens cédés, de votre départ à la retraite et de la durée de détention de la société. L’acquéreur devra également verser des droits d’enregistrement.

Combien va me coûter la donation de mon entreprise ?

Dans le cas où vous donnez les titres de l’entreprise, il n’y a pas de taxation des plus-values. En revanche, cela génère pour le bénéficiaire des droits de mutation, qui dépendent de votre lien de parenté. À savoir : le “pacte Dutreil” lui donne droit à une exonération de 75% sur ces droits de mutation. Pour cela, il doit notamment s’engager à conserver les titres, exercer une fonction de direction, ou encore poursuivre l’exploitation.

Pour transmettre sereinement votre entreprise, il vous faut donc penser à tous ces points cruciaux. La charge mentale devient trop pesante ? C’est le signe que le moment est venu de vous faire accompagner par votre expert-comptable. Wizz Yoo vous guide pas à pas dans la valorisation de votre société et vous aide à prendre les bonnes décisions. Contactez-nous pour en parler.

Vous pourrez également aime…