Mécénat et réduction d’impôt

Écrit par Mathieu Angrand

24 Sep, 2021

De nombreuses entreprises pensent de plus en plus au mécénat. Elles y voient en effet des enjeux divers : managériaux, responsables mais aussi financiers. Voici une exposition des avantages du mécénat, notamment fiscaux, pour les entreprises.

Présentation du mécénat d’entreprise

Le mécénat est un dispositif qui permet aux entreprises de verser des dons à des organismes. Ces dons peuvent prendre la forme d’aides financières ou d’aides matérielles. Ces dons ont pour objectif de soutenir une œuvre d’intérêt général.

Le mécénat est à différencier du sponsoring qui a un but avant tout publicitaire et lucratif. Le mécénat quant à lui n’implique aucune contrepartie. Pour l’entreprise, il s’agit souvent d’humaniser et de revaloriser son image.

Les avantages du mécénat pour une entreprise

Être mécène est une manière de responsabiliser son entreprise mais aussi de lui permettre de renforcer son image solidaire en donnant davantage de sens à son activité.

La valorisation de la réputation de la structure ainsi que le renforcement du maillage territorial sont des motivations souvent citées. La démarche de mécénat peut également renforcer l’engagement des salariés. En effet, le mécénat peut contribuer à améliorer la cohésion interne et accroître le sentiment d’appartenance des collaborateurs. Ainsi cela peut engendrer une plus grande motivation et implication de leur part.

Les avantages fiscaux

Les démarches de mécénat permettent également aux entreprises, via la loi Aillagon, de profiter d’une réduction fiscale à déduire du montant de leurs impôts lors de l’année du ou des versements. Le taux de réduction dépend de la nature du don :

  • Don à une œuvre d’intérêt général : 60 % du montant pour la fraction du don inférieure ou égale à 2 millions € ou 40 % pour la fraction supérieure à 2 millions € dans la limite de 20 000 € ou 5 pour mille du CA annuel HT ;
  • Versement en faveur de l’achat public de biens culturels présentant le caractère de trésors nationaux ou un intérêt majeur pour le patrimoine national : 90 % du montant du don dans la limite de 50 % de l’impôt dû.
  • Achat de biens culturels présentant le caractère de trésors nationaux : 40 % du montant d’acquisition dans la limite du plafonnement global des avantages fiscaux.

Afin de pouvoir être éligible à cette fiscalité avantageuse, les entreprises doivent remplir certaines conditions telles que : exercer en France, opter pour une cause d’intérêt général et être désintéressées.

Vous pourrez également aime…